4 saisons

Porter du fruit

par Micheline Marcoux, m.i.c.

Couverture d'automne 2012Qui visite un verger ou un vignoble s’enrichit! Il y a deux ans, ma retraite annuelle a eu lieu chez les moines cisterciens de Rougemont, au pays des pommes! Un temps d’émerveillement et une leçon de vie inoubliable! À perte de vue, des centaines et des centaines de pommiers de tous âges, de toutes conditions : de très vieux pommiers marqués par les années et les épreuves de la vie, émondés, courbés, handicapés même; d’autres, au mitan de leur vie, pleins de force et de vigueur, ou encore de jeunes plants encore frêles, nécessitant l’aide de tuteurs, aux côtés de leurs aînés! Mis à part quelques très jeunes pommiers «en pépinière», tous, quels que soient leur condition ou leur âge, portaient du fruit, un fruit abondant et de qualité! Et à l’autre bout du verger, côtoyant leurs frères pommiers, de magnifiques poiriers tout aussi chargés! Les uns et les autres collaboraient, chacun selon sa capacité, à la moisson d’automne. Et mon esprit s’est emporté… reliant ces symboles aux membres de nos communautés ou instituts religieux, aux familles spirituelles où divers états de vie se côtoient. De vraies paraboles!

Nous laissant instruire par Jésus lui-même, rappelons-nous la parabole du figuier stérile où le vigneron accepte de lui donner du temps pour qu’il produise des fruits à l’avenir (cf. Lc 13, 6-9), ou cette autre : «Je suis la vigne véritable et mon Père est le vigneron. Tout sarment en moi qui ne porte pas de fruit, il l’enlève et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde pour qu’il porte encore plus de fruit. […]. C’est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruit et deveniez mes disciples.» […] (Jn 15, 1-17).

Quels sont donc ces fruits largement offerts à notre monde? Lors d’une soirée organisée par le Centre culturel chrétien de Montréal, sur Les communautés religieuses, hier et aujourd’hui, en mars dernier, trois auteurs relèvent avec détails la vie et l’apport des communautés religieuses à notre société. Ils brossent un tableau aux larges horizons!

Claude Gravel, dans Les communautés religieuses de 1840 à 1960 : l’accompagnement d’un peuple, met en relief la contribution de tant de femmes et d’hommes religieux aux divers secteurs d’activités au Québec et à l’origine de plusieurs de ses grandes institutions.

Témoin privilégiée, Lorraine Caza, c.n.d., dans Surtout…« ne pas déserter son idéal!», fait part de la vie qu’elle voit et a vu dans les communautés religieuses de longue tradition malgré et avec la réalité du vieillissement. Elle partage ses nombreuses observations depuis Vatican II et relève la contribution de ces communautés à l’Église et à la société d’aujourd’hui, tout en dessinant quelques traits du visage de la vie consacrée de l’avenir.

De son côté, Rick van Lier, o.p., illustre la vie consacrée dans les décennies qui ont suivi Vatican II dans Une vitalité paradoxale de la vie consacrée : les fondations postconciliaires. Après avoir situé et catégorisé les fondations nouvelles, il présente quelques facteurs d’attrait au sein de ces groupes émergents et évoque avec espérance certains défis en regard de l’avenir.

Ayant participé au dernier Congrès sur les communautés nouvelles et les nouvelles formes de vie consacrée, en novembre 2011 à Rome, Hélène Campeau, s.c.s., rappelle que L’Esprit souffle où il veut! Excellent complément au texte précédent, elle conclut en nommant quelques fruits de ces communautés nouvelles, dont l’évangélisation. En terminant, Marie de Lovinfosse, c.n.d., réfléchit sur La nouvelle évangélisation : l’éveil chrétien à l’autre, une interpellation personnelle qui nous prépare à l’ouverture prochaine du Synode sur ce défi de l’heure.

Septembre 2012 marque le 70e anniversaire de notre revue! À la communauté des Franciscains, qui l’ont fondée en 1942, et aux autres communautés religieuses qui ont poursuivi sa mission ou l’ont soutenue de tant de façons, notre gratitude! Avec reconnaissance, nous vous convions à une rencontre de tous nos publics, à Québec le 27 octobre et à Montréal le 3 novembre 2012, sous le thème: Vie consacrée? Une VIE plurielle… EN SON NOM! (cf. p. 238). Cordiale invitation à chacun et à chacune de vous, pour venir cueillir et célébrer la vie!

Revue EN SON NOM, Vie consacrée aujourd'hui
Vol. 70 No. 4 / Septembre - octobre 2012

75 ans