4 saisons

Au lendemain d’un colloque

par Micheline Marcoux, m.i.c.

Couverture d'automne 2012

À la revue EN SON NOM, c’est un double début d’année. Les échos des fêtes de son 70e anniversaire résonnent encore dans nos coeurs. Des images défilent et des visages s’inscrivent dans nos mémoires. Sous le thème : Vie consacrée ? Une vie plurielle… EN SON NOM !, les 27 octobre 2012, à Québec, et 3 novembre, à Montréal, cet événement a été l’occasion de rencontres conviviales avec nos divers publics autant religieux que laïques. Près de 400 personnes ont participé aux célébrations. Pour garder vivants ces temps de grâce, ce numéro vous offre l’essentiel des activités de ce Colloque vécu intensivement aux deux endroits.

Soeur Monique Thériault, s.n.j.m., directrice de la revue lors du 60e anniversaire, ouvre l’événement, cette fois à titre de présidente du conseil d’administration. Elle sait faire apparaître les principaux changements opérés au cours de cette dernière décennie, tout en soulignant les éléments de continuité. Et parmi les témoins nommés, le père Laurent Boisvert, o.f.m., directeur de la revue pendant 28 ans, en est l’exemple le plus illustre. Soeur Monique clôture également les deux rencontres dans un hommage à des artisans et artisanes des premières heures, mais aussi à ceux et celles qui, dans les années 2004-2006, ont réalisé la transition de la revue jusqu’à son tournant majeur en 2007 : un nouveau nom !

Rappelons que depuis 2007-2008, la revue s’est ouverte davantage aux formes multiples de vie consacrée et s’est élargie aux groupes laïques apparentés qui partagent les charismes de nos fondateurs et fondatrices. Dans la diversité des formes et des moyens de vivre nos engagements, un point commun nous unit, une personne : Jésus Christ. Au cours de ces journées, c’est EN SON NOM que nous sommes rassemblés pour rendre grâce et célébrer ensemble la vie passée, mais surtout regarder le présent pour en nommer certains appels et défis, pour ouvrir sur l’avenir en dégageant des pistes, des chemins d’espérance.

Dans ce contexte et à la lumière des grands événements d’Église – 50e anniversaire de Vatican II, Année de la foi, Synode sur la nouvelle évangélisation – conférencier et panélistes apportent leur substantielle contribution au colloque. Dès le départ, le frère Daniel Cadrin, o.p., introduit l’assemblée au coeur du propos – des appels à entendre, des signes à voir, des pistes à explorer : « Le paysage culturel et ecclésial actuel interpelle la vie consacrée de tant de manières. Quels appels, quels signes, quelles pistes d'avenir sont à prendre en compte pour une vie consacrée qui soit croyante, évangélisante et espérante, dans la pluralité de ses formes ? »

La représentativité de nos publics au panel illustre en soi cette vie plurielle et son ouverture aux laïques :

  • pour les communautés et instituts religieux de longue tradition, soeur Lorraine Caza, c.n.d., avec sa perspicacité et son expérience, énumère dix observations révélatrices des défis présents et des chemins d’espérance des Instituts religieux de longue tradition;
  • pour les communautés dites nouvelles, Serge et Sylvie Vallée, Martin Beaulac et Isabelle Campeau, couples engagés au sein de la Communauté du Chemin Neuf, partagent leur expérience d’une mission pleine d’espérance pour le couple et la famille;
  • pour les instituts séculiers, les représentantes, Thérèse Bolduc, de la Compagnie de Sainte-Ursule, et Marguerite Gauthier, de Présence et Vie, décrivent les instituts séculiers, au coeur du monde;
  • pour les laïques engagés dans des familles spirituelles, Chantal Bérubé, de l’Ordre des Carmes Déchaux séculiers, nous donne de découvrir la branche laïque de cet ordre et sa vie de laïque engagée.

Une contribution particulière à notre 70e - une vidéo réalisée par une étudiante du secondaire, Paula Bourgie, sur un texte de Dominique Laperle, historien et professeur. Après un survol des premières décennies de la revue portant, jusqu’à la fin 2006, le nom de La Vie des communautés religieuses,
M. Laperle analyse les publications des années 2002-2012.

Temps de célébration EN SON NOM, ces journées ont été à la fois hommage au passé, reconnaissance de la vie consacrée aujourd’hui et projet tissé d’espérance ouvert à la nouveauté de l’Esprit. Quel avenir se dessine pour la vie consacrée ? Quels demains à rêver pour les laïques qui en partagent l’héritage spirituel ? Des pages inédites sont encore à écrire !

Revue EN SON NOM, Vie consacrée aujourd'hui
Vol. 71 No. 1 / Janvier - février 2013

75 ans