4 saisons

Bénéficiant d’un peu de recul…

Pierre Cardinal

Pierre Cardinal

Le 7 décembre 1965, lors du discours de clôture du Concile Vatican II, Paul VI résumait ainsi les travaux du Concile : « L’Église se penche sur l’homme et sur la terre, mais c’est vers le royaume de Dieu que son élan la porte. » Nous voici donc 50 ans plus tard, et ce programme continue. Qu’en est-il de cet « élan », s’agissant de la vie consacrée ? Notre dossier commence en abordant précisément cette question. Rick van Lier, o.p., présente une synthèse du colloque qui se tenait à Rome à pareille date l’an dernier, portant sur le sujet. Il est suivi d’Élisabeth Lacelle, théologienne, qui situe l’apparition de l’expression « signes des temps » dans le vocabulaire conciliaire, une formule qui illustre bien cette volonté d’accompagner l’être humain dans son histoire.

Les communautés qui sont nées dans la foulée du Concile ont été portées par cet esprit de renouveau. Lucette Sabourin, f.s.c., nous fait part de son expérience à La Source, une communauté nouvelle qu’elle a fondée à Lachute. Le père Michel Proulx, o. praem., propose ensuite de relire un passage d’Ézékiel, quatrième figure inspiratrice pour la vie consacrée, et termine en faisant un clin d’œil au Concile.

La chronique Souffles sur la braise se transporte maintenant en Acadie, avec les Filles de Marie-de-l’Assomption. De même pour notre série sur l’accompagnement spirituel qui présente d’abord un texte de Viola Doiron, f.m.a., dans lequel elle décrit l’approche développée par le père Raymond Bujold, c.s.c. La série prend fin avec Marie-Paul Ross, m.i.c., qui nous parle des principes qui sous-tendent le modèle d’intervention préconisé à l’Institut de Développement Intégral.


Revue EN SON NOM, Vie consacrée aujourd'hui
Vol. 73 No. 5 / Novembre - Décembre 2015

75 ans