4 saisons

Mission et retour

Pierre Cardinal

Pierre Cardinal

Les apôtres se réunissent auprès de Jésus et ils lui rapportèrent tout ce qu’ils avaient fait et tout ce qu’ils avaient enseigné. Il leur dit : « Vous autres, venez à l’écart dans un lieu désert et reposez-vous un peu. » (Mc 6,30-31a)

On connaît bien ce passage de l’Évangile. L’auteur, témoin des efforts consentis par les premiers disciples qui ont porté la Bonne Nouvelle, se montre sensible aux exigences concrètes de l’apostolat en mission. On nous rapporte ainsi un premier aller-retour d’une mission dont la durée ne se compta pas en nombre d’années, puisqu’elle ne déborde pas le cadre de l’évangile.

Ce passage est absent chez Matthieu qui n’évoque pas le retour de mission, mais partage, avec Luc, un discours que Jésus adresse aux disciples avant leur départ. Les instructions données – c’est au chapitre 10 – confèrent à ce premier envoi missionnaire une dimension très solennelle. Il constitue l’envoi fondateur de toutes les missions, le premier d’une longue série de départs qui vont se répéter durant des siècles, suggérant au disciple une disposition à se tenir toujours prêt à prendre la route.

* * *

Alors que les derniers représentants des grandes cohortes de missionnaires rentrent au pays pour un retour définitif, la revue désirait aborder les défis que pose l’adaptation ici après un séjour prolongé en mission à l’étranger. Quatorze ex-missionnaires ont été invités à en discuter à partir de leur propre expérience. Nous sommes heureux de présenter un compte rendu de ces échanges, qui donnent le coup d’envoi à ce dossier. Plusieurs textes sont agrémentés de photographies provenant des archives des Sœurs Missionnaires de l’Immaculée Conception.

Le dossier s’enchaîne avec deux témoignages qui font suite à des épreuves vécues en mission. Nous avons le plaisir de présenter une réflexion de Gilberte Bussière, c.n.d., deux ans après son expérience de captivité au Cameroun. Pour sa part, Monique Ruel, s.c.i.m., œuvrait au Rwanda lorsque déferla la fièvre meurtrière du génocide. Elle raconte comment l’inattendu de Dieu peut survenir, même après un tel drame.

On se doute bien que le retour au pays n’implique pas nécessairement la fin de la mission. Notre collaborateur Serge Vallée dresse un portrait attachant de Mariette Durocher, m.c.r., qui poursuit la sienne dans le quartier Chomedey à Laval.

Un texte fort à propos, description d’une belle initiative, occupe le centre du numéro. Devant les difficultés rencontrées à son retour de mission, une religieuse de la Congrégation de Notre-Dame a pensé réunir d’autres missionnaires vivant une situation analogue. Marilyn vonZuben nous présente le groupe de discussion qu’elle a fondé.

Pour clore le dossier, Catherine Foisy, professeure à l’UQÀM, décrit l’enjeu de la « patrimonialisation » de la mémoire missionnaire, pendant que les acteurs et actrices sont encore parmi nous. Comment entendre cette forme d’appropriation du passé et faire en sorte que ce riche héritage puisse trouver une résonnance dans la société actuelle ?

La chronique Souffles sur la braise se poursuit avec l’histoire des Sœurs Servantes du Saint-Cœur de Marie, sous la plume de Monique Côté, s.s.c.m.


Revue EN SON NOM, Vie consacrée aujourd'hui
Vol. 74 No. 3 / Mai - Juin 2016

75 ans